Marsillargues info
Marsillargues Info - Actualités
Marsillargues Info - Conseils municipaux
Marsillargues Info - Elections
Marsillargues Info - Archives
Marsillargues Info - Vidéos
Marsillargues Info - Célébrités
Marsillargues Info - Histoires de Marsillargues
Marsillargues Info - Histoire de Marsillargues par Paul Pastre
Marsillargues Info - Histoire
Marsillargues Info - Traditions
Marsillargues Info - Liens
Marsillargues Info - Aux alentours
Marsillargues Info - Infos pratiques
Marsillargues Info - Liste des artisans
Marsillargues Info - Artistes
Marsillargues Info - Liste des Associations
Marsillargues Info - Liste des commerçants
Marsillargues Info - Contacts
Marsillargues Info - Célébrités

  

www.marsillargues.info

www.marsillargues.info, le nouveau site d'information sur la ville de Marsillargues (Hérault - 34590)

Henry de Justamond

Henry de Justamond Gouverneur. Personnage célèbre de l'île de La Réunion


Henry de Justamond, né en 1686 à Marsillargues, Hérault.


Henry de Justamond arrive à Bourbon le 20 avril 1711.


Le 1 er mai 1711, il est nommé Garde-magasin , il devient donc le bras droit du gouverneur Pierre Antoine Parat de Chaillenest.


Le 5 juillet 1712, il épouse à Saint-Paul, Luce Payet. En septembre 1713, il est nommé notaire par le Conseil Provincial.

Au départ de Parat, le 14 novembre 1715, c'est Justamond qui assure l'intérim du gouverneur.


 Parat est partie en France défendre le dossier de le nouvelle richesse de Bourbon, le café. Pierre Antoine Parat de Chaillenest ne reviendra pas à Bourbon, il est évincé par les intrigues d'Antoine Desforges de Boucher.


Justamond exerce depuis le départ de Parat, mais il ne fait sa première apparition officielle que le 4 décembre 1715.

Henry de Justamond, en bon serviteur de la Compagnie des Indes observe sans état d'âme la prise de possession de l'Isle de France ( île Maurice ), le 20 septembre 1715 et la promulgation de l'édit d'août 1717 portant la création de la nouvelle Compagnie des Indes.


C'est le 4 décembre 1715, qu'il fait approuver par le conseil provincial, la décision que tout homme de la Colonie, Blanc ou Noir, de plus de 15 ans, planterait 100 pieds de café que chacun irait chercher dans la forêt.


On a découvert à Bourbon en abondance un café indigène appelé " café marron ". Ce café est un peu plus gros que celui de Moka et pointu par les extrémités, il se nomme à cause de sa forme, le café Bourbon pointu.


Bourbon persiste à croire à son café à l'arôme sauvage. Mais la clientèle européenne fait la moue et lui préfère le café des Antilles, du vrai café d'Arabie.


Une ordonnance de Justamond du 30 janvier 1716 décrète que les fangorins, instruments qui servaient à fabriquer l'alcool de canne, devaient être cadenassés, sans pouvoir en confier la clef à aucun noir ou négresse, sous peine de privation du fangorin.


Le 23 septembre 1716, le Conseil provincial à la demande de Justamond, tente de mettre de l'ordre dans la circulation anarchique de monnaies de toutes sortes qui ont investi l'île. Sequins maures, sequins arabes et vénitiens, pagodes, louis d'or français, guinées anglaises, pistoles d'Espagne, croisades du Portugal...


Ces pièces foisonnent à Bourbon. Les variations de valeur et la spéculation font peser des risques sur le commerce et la vie quotidienne. Henry de Justamond propose de fixer les cours et d'interdire à la circulation certaines pièces comme celles de Hollande.


Une nouvelle équipe est envoyé à Bourbon en 1718, le nouveau gouverneur est Joseph de Beauvollier de Courchant, il arrive accompagné d'Antoine Desforges Boucher, d'Etienne de Champion et de Julien Duronguët Letoullec.


L'Intérim de Justamond se termine le 18 novembre 1718, après cette date, il exerce la fonction de secrétaire de la Compagnie des Indes. Il est nommé procureur général. Lorsque le Conseil supérieur de Bourbon est créé, il devient membre, avant de se retirer du service.


Henry de Justamond décède le 11 février 1735 à Sainte-Suzanne.