Marsillargues info
Marsillargues Info - Actualités
Marsillargues Info - Conseils municipaux
Marsillargues Info - Elections
Marsillargues Info - Archives
Marsillargues Info - Vidéos
Marsillargues Info - Célébrités
Marsillargues Info - Histoires de Marsillargues
Marsillargues Info - Histoire de Marsillargues par Paul Pastre
Marsillargues Info - Histoire
Marsillargues Info - Traditions
Marsillargues Info - Liens
Marsillargues Info - Aux alentours
Marsillargues Info - Infos pratiques
Marsillargues Info - Liste des artisans
Marsillargues Info - Artistes
Marsillargues Info - Liste des Associations
Marsillargues Info - Liste des commerçants
Marsillargues Info - Contacts
Marsillargues Info - Histoire de Marsillargues par Paul Pastre

  

www.marsillargues.info

www.marsillargues.info, le nouveau site d'information sur la ville de Marsillargues (Hérault - 34590)

Le Castellas - Paul Pastre

Le Castellas

Dans un article paru dernièrement dans ces colonnes au sujet de la découverte de sarcophages à Saint-Julien nous écrivions, « Avec Desports et le Castellas, l'histoire de notre pays est inscrite dans les faits et le sol garde encore une grande partie de ses secrets ».


Des personnes qu'intéresse l'histoire de notre village nous ont demandé ce qu'était et où se trouvait le Castellas.


Pour satisfaire cette légitime curiosité, voici ce que nous avons pu en connaître nous-même.


Le Castellas (en langue d'Oc : ruine d'un château) est une por­tion de terrain surélevée, dépendant du domaine de Tamerlet.


Ce petit monticule, bien diminué au cours des siècles par la charrue, a plusieurs dizaines de mètres de côté et se trouve en bordure du chemin des Saules, à quelques centaines de mètres à droite en allant de l'école de Beauregard à Monplaisir.


En cet endroit, le sol est jonché de débris de toutes sortes, morceaux de tuiles et de poteries diverses, et dès que l'on creuse un peu profondément, l'on accroche des pierres de grosseur différente qui paraissent avoir fait partie d'une con­struction vaste et importante.


Sur cet emplacement s'élevait autrefois une villa gallo-romaine et l'on pense aussitôt à la villa Martecellos, citée dans le cartulaire de Gellone, dont l'em­placement semble coïncider avec celui de notre localité, mais jusqu'à ce jour, aucun autre document n'a permis de justifier cette identification.


Ce qui est certain, c'est que sur cet emplacement et à fleur de terre ont été faites de surprenantes trouvailles qui permettent de supposer qu'elles ne sont pas le fait du hasard et que le sol recèle encore de nombreux et intéressants objets.


Comme on le verra par leur énumération ; les objets trouvés ont appartenu à des individus ayant vécu à des époques très éloignées, allant du néolithique au moyen-âge.


Qu'on en juge : un morceau de hache en pierre polie, des poteries anciennes d'époques différentes, une pièce de monnaie romaine et les restes d'un chandelier à sept branches.


Tous ces objets, ex­cepté la pièce de monnaie romaine sont exposés dans les vitrines du musée de Marsillargues.


Le chandelier à sept bran­ches est l'un des principaux accessoires du culte juif, et l'on sait que Lunel a été au XIIe siècle, le centre d'une colonie juive, célèbre par son école où brillaient une pléiade de médecins illustres et surtout de savants interprètes de la Bible et du Talmud.


A quelle époque cette villa gallo-romaine a-t-elle été ruinée ? Nul n'a pu l'indiquer exactement.


 Espérons que la découverte de documents nouveaux ou simplement le hasard permettront un jour aux chercheurs d'en retracer l'histoire plus détaillée que celle que nous connaissons actuellement.


PAUL PASTRE.


Article paru dans le quotidien Midi libre du  14-6-1964.