Marsillargues info
Marsillargues Info - Actualités
Marsillargues Info - Conseils municipaux
Marsillargues Info - Elections
Marsillargues Info - Archives
Marsillargues Info - Vidéos
Marsillargues Info - Célébrités
Marsillargues Info - Histoires de Marsillargues
Marsillargues Info - Histoire de Marsillargues par Paul Pastre
Marsillargues Info - Histoire
Marsillargues Info - Traditions
Marsillargues Info - Liens
Marsillargues Info - Aux alentours
Marsillargues Info - Infos pratiques
Marsillargues Info - Liste des artisans
Marsillargues Info - Artistes
Marsillargues Info - Liste des Associations
Marsillargues Info - Liste des commerçants
Marsillargues Info - Contacts
Marsillargues Info - Histoire de Marsillargues par Paul Pastre

  

www.marsillargues.info

www.marsillargues.info, le nouveau site d'information sur la ville de Marsillargues (Hérault - 34590)

Le touîre

Le touîre


A quelques dizaines de mètres en amont du barrage côté village se trouve le Touïre.


C'est un mur qui surplombe la rivière et abrite un aqueduc dont on ignore la date de construction.


Vraisemblablement il existe depuis que notre village ayant gagné en importance, ses habitants jugèrent nécessaire de pourvoir à sa défense.


Il permettait aux eaux de la rivière d'alimenter les fossés qui ceinturaient l'agglomération. Ces derniers constituaient avec les remparts l'appareil défensif de notre cité.


Quatre portes s'ouvraient sur ces fossés, celle du Nord ou de Sommières, celle de l'Est ou du Vidourle, celle du Sud ou de Rogel, celle de l'Ouest ou d'Aujargues.


Les fossés d'alors étaient plus larges et plus profonds que ceux qui furent recouverts en 1927.


D'après certains documents ils avaient plus de 15 mètres de largeur.


Lorsqu'on 1622, les troupes du roi Louis XIII, sous le commandement du Duc de Montmorency s'emparèrent de Marsillargues qui avait pris les armes contre le Roi, l'ordre fut donné d'abattre les murailles et de raser les fortifications.


Cet ordre fut aussitôt mis en exécution et la terre ainsi libérée forma des « mottes » entre les maisons et les fossés. L'aplanissement de ces « mottes » et le terrassement du tour des fossés se fit peu à peu et ne fut terminé qu'en 1698.


La largeur des fossés fut ainsi réduite aux dimensions que beaucoup ont connues jusqu'en 1927 date de leur recouvrement.


Primitivement l'eau s'écoulait librement de la rivière dans les fossés et rejoignait la « Capoulière » en passant par le fossé du Poul, transformé depuis 1833 en chemin creux appelé de nos jours « lou camin dei gendarmas ».


Ce n'est qu'en 1679 qu'une porte en fer permit de régler le débit de l'eau dans l'aqueduc. A la fin du siècle dernier une chanson, aujourd'hui oubliée, donna au Touïre un regain d'actualité.


La fin de cette chanson avait pour refrain « Sera pas Cataclé que lou retingué toumbava din lou touïre ».


De nos jours il est compris dans l'ensemble du service des eaux et a conservé sa destination première. Il sert également de plongeoir pendant les fêtes nautiques qui ont lieu ordinairement pendant les fêtes du  14 Juillet.


Il  est croyons-nous tel qu'il  était au  moment de sa  construction.


Article paru dans le quotidien Midi libre du 20-6-1955.